assurance-emprunteur-cancerLa question du droit à l’oubli pour les anciens malades du cancer est une nouvelle fois soumise à l’Assemblée nationale à travers un amendement prévoyant la suppression du droit à un délai de cinq ans pour les cancers dits de « bons pronostics » (cancer du sein ou testicules). Celui est maintenu pour les cancers pédiatriques (avant 18 ans) mais, les autres devront attendre 10 ans avant de pouvoir prétendre à retrouver une vie normale alors qu’il est prouvé scientifiquement qu’un délai de 5 ans est un indicateur fiable de rémission dans plus de 80% des cas (en ce qui concerne les cancers de « bons pronostics »).

 

Les conséquences sont lourdes pour ces personnes qui ont obligation de déclarer, aux organismes tels que les assurances, une maladie dont ils sont pourtant guéries. Cette donnée leur interdit l’accès aux crédits ou au prix de surprimes excessives.

Rappelons que les  cancers de « bons pronostics » touchent plus de 100.000 personnes chaque année.

Source: RTL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *