Il existe au niveau international des plans après cancer, des programmes innovants en entreprise et on peut après une revue de la littérature internationale sur le  thème cancer et emploi poser que toute intervention cancer et travail doit intégrer les éléments suivants au titre de faits à prendre en compte ou d’éléments pour l’action :

(1) l’après cancer représente une phase de transition pour toute personne concernée et son entourage
( 2) l’existence de séquelles après les traitements intensifs nécessite une prise en charge adaptée, des soins de suivi et une prévention des complications
(3) la réussite du  maintien et du retour au travail dépend de facteurs multifactoriels qui ne dépendent pas seulement du salarié mais dépendent du degré d’engagement des entreprises dans  l’accompagnement de la trajectoire du cancer et ce dès le diagnostic
(4) la dimension professionnelle représente une dimension importante dans le processus de rétablissement de toute personne confrontée au cancer
(5) les entreprises ont un rôle important à jouer dans la réussite du maintien et du retour au travail mais elles doivent intégrer des salariés et des proches aidants directement concernés par l’expérience du cancer dans leur dispositif cancer et emploi car personne mieux qu’une personne concernée peut rendre compte de son expérience vécue et identifier les fonctionnements à améliorer et les actions à mettre en place.
(6) les managers ont un rôle important à jouer car ce sont eux qui doivent gérer l’organisation du travail et qui sont souvent les interlocuteurs de première ligne
(7) les médecins du travail et les direction des ressources humaines, les assistantes sociales  sont aussi des acteurs de première ligne
( 8) la stigmatisation ressentie par les salariés ayant ou ayant eu un cancer nécessite des campagnes de prévention  pour réduire  la disqualification sociale souvent associée aux malades  du cancer dans les entreprises
(9) le cancer vulnérabilise la personne salariée concernée mais aussi ses collègues de travail , il faut donc des espaces de d’échanges sur la vulnérabilité en partage 
(10) les approches organisationnelles doivent être combinées avec des approches centrées sur la personne et doivent privilégier des approches capacitaires

A l’heure actuelle  il existe de nombreuses initiatives en France sur cancer et emploi portées par le club des entreprises sous l’égide de l’Inca. La France est très citoyenne dans l’accès et le droit aux soins pour tous, il est important pour ses entreprises de relever le défi de la prévention du risque social et professionnel lié au cancer !


[1] Nous avons lu et analysé plus de 100 références internationales à ce jour concernant les 10 points que nous présentons à ce jour et sur lesquels nous travaillons dans plusieurs projets .

Tribune libre,
Catherine Tourette-Turgis,
Fondatrice et directrice de l’université des patients- Sorbonne
Conceptrice  des cafés du rétablissement
Catherine.tourette-turgis@sorbonne-universite.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *