Edito : « Une histoire tournée vers l’ambition »

En 2019, le Groupement des Entreprises Françaises dans la Lutte contre le Cancer (Gefluc) devient Les Entreprises contre le Cancer. Le temps est en effet venu d’affirmer de nouvelles ambitions dans le combat historique de notre association qui s’est toujours située en pointe de la mobilisation des Entreprises contre le Cancer depuis 1964. Ces objectifs portés par les pères fondateurs du Gefluc reposent sur un constat : le cancer est une réalité pour toutes les entreprises.

Dépositaire de la confiance des membres du conseil d’administration, ma feuille de route est claire : mobiliser contre le cancer autant d’entreprises qu’il le sera possible, du petit artisan à la grande multinationale, du chef d’entreprise au dernier collaborateur recruté. Tout le monde doit aujourd’hui converger vers une meilleure prise en compte du cancer dans la vie de l’entreprise. Ce n’est pas seulement une question de RSE, d’éducation managériale ou de maintien dans l’emploi… c’est un enjeu profondément lié à la performance de l’entreprise.

 « Un enjeu profondément lié à la performance de l’entreprise »

Prévenir le cancer en entreprise, accompagner les dirigeants et les salariés et financer l’innovation et la recherche : les trois piliers de l’action des Entreprises contre le Cancer sont une réponse à la fois efficace et positive pour mobiliser l’ensemble de l’entreprise contre le cancer, tout en maintenant au cœur de tout l’essentiel : l’humain.

Autre élément central de cette nouvelle ambition : le financement de la recherche. En tant que premiers opérateurs économiques du pays, les entreprises françaises ont le pouvoir de faire changer les choses en accélérant l’innovation. J’étais ainsi particulièrement fier de récompenser au nom des Entreprises contre le Cancer des nouveaux projets de recherche innovants lors d’une cérémonie tenue fin 2018 au siège du Medef à Paris, en présence de Dominique Carlac’h, vice-présidente et porte-parole du Medef et de Patrick Errard, président de la commission innovation du Medef, avec la remise de 340.000 € de subventions privées à des équipes de chercheurs exceptionnelles.

Or nous pouvons – nous devons – faire encore mieux. En 2019, les Entreprises contre le Cancer s’engagent dans une phase de développement inédite : nouveaux outils de mobilisation et de communication, nouveaux adhérents, nouveaux programmes d’action et d’accompagnement des entreprises, des dirigeants et des salariés, nouveaux financements pour la recherche…

2019 sera donc l’année de l’ambition. Or cette ambition s’appuie sur une histoire déjà très riche au service de la lutte contre le cancer. Elle se développera tout au long des prochains mois, avec des annonces et des résultats concrets que je serai très heureux de partager avec vous dans la newsletter mensuelle des Entreprises contre le Cancer, que je vous invite à lire et à largement partager autour de vous.

Je vous souhaite une année 2019 pleine de succès dédiée à la mobilisation contre le cancer !

Jean-Jacques Doucet,
Président des Entreprises contre le Cancer

Suivre Jean-Jacques Doucet :
Twitter : https://bit.ly/2DrEuiw
Linkedin : https://bit.ly/2R9HbZV



Les Entreprises contre le cancer vous souhaitent une bonne année 2019 !

Au nom de tous les administrateurs, membres du Conseil scientifique et membres du Gefluc Paris Île-de-France, les Entreprises contre le cancer vous adressent tous leurs vœux de santé et de bonheur pour 2019 !

Le cancer est une réalité pour beaucoup de nos compatriotes ; il l’est aussi pour nos entreprises. Bien-être au travail des salariés malades, maintien de l’activité dans les services, accompagnement bienveillant des managers et des équipes… les enjeux d’une bonne prise en compte du cancer en entreprise sont étroitement liés à sa performance globale.

Tout au long de l’année, les Entreprises contre le cancer continueront ainsi à agir dans leurs trois domaines d’intervention historiques :
– La prévention du cancer en entreprise
– L’accompagnement des dirigeants et des salariés
– Le financement l’innovation et la recherche

Ensemble, faisons de 2019 une année de conquête dans la lutte contre le cancer,afin que les risques soient encore mieux connus, les bonnes pratiques d’accompagnement encore plus partagées et l’innovation encore davantage soutenue !

Pour rejoindre les Entreprises contre le Cancer : cliquez ici

Suivre les Entreprises contre le Cancer :
Facebook : bit.ly/2AZ8gcR
Twitter : bit.ly/2FKinGK
Linkedin : bit.ly/2FVlzhG

Recherche contre le cancer : le palmarès des projets innovants 2018 dévoilé !

Jean-Jacques Doucet, nouveau président du Gefluc Paris Ile-de-France

Le 15 novembre 2018, les acteurs de la lutte contre le cancer en entreprise se sont retrouvés au siège du Medef à Paris à l’invitation des Entreprises contre le Cancer pour découvrir les projets de recherche innovants récompensés en 2018. Plus de 340.000 € ont ainsi été alloués par les Entreprises contre le Cancer Ile-de-France pour faire avancer la connaissance, la compréhension et le traitement du cancer.

Comme l’a rappelé Jean-Jacques Doucet, nouveau président du Gefluc Paris Île-de-France et maître de cérémonie, la mobilisation des entreprises peut faire la différence dans la lutte contre le cancer. Qu’il s’agisse de la prévention, de l’accompagnement ou encore du financement de la recherche, les trois missions historiques de l’association, l’entreprise est à la fois le lieu et l’acteur privilégié pour peser sur le cours des choses, pour convaincre, pour innover, pour mobiliser, pour éduquer et pour contribuer à l’effort de recherche. Autant de leviers d’action à activer pour faire bouger les lignes tout influant positivement sur la performance de chaque entreprise.



Patrick Errad, président de la commission Innovation du Medef

Le Président de la commission Innovation du Medef, Patrick Errard, a ensuite ouvert la cérémonie de remise des subventions pour souligner l’engagement historique des entreprises de France dans la lutte contre le cancer. Le Medef, partenaire du Gefluc, a ainsi utilement rappelé à toutes les entreprises la nécessité d’amplifier la mobilisation face à un fléau qui concerne la santé de tous les travailleurs, mais aussi la performance des organisations. Une intervention remarquée qui a également porté sur la problématique cruciale du maintien des salariés dans l’emploi, une question qui se trouve au cœur du combat du Gefluc.



Dominique Bellet, Professeur d’Immunologie

Les participants ont ensuite eu le privilège d’écouter une conférence magistrale du Professeur Dominique Bellet consacrée à l’innovation en cancérologie. Une prise de parole particulièrement inspirante qui a montré à tous les participants que s’il reste encore un long chemin à parcourir, notamment sur la prévention du cancer, de fortes raisons permettent néanmoins d’espérer de nouvelles avancées déterminantes sur le terrain de la recherche. Cette mise en perspective convaincante a brillamment conclu
l’introduction de la cérémonie.



Françoise Praz, directeur de recherche au CNRS et présidente du Conseil scientifique du Gefluc

C’est à Françoise Praz, directeur de recherche au CNRS et présidente du Conseil scientifique du Gefluc, qu’a été confiée l’annonce du palmarès 2018 des projets financés par le Gefluc. Un nouveau cru exceptionnel :

Les chercheurs primés nous présentent leurs travaux innovants dans la recherche contre le cancer

Ce palmarès a permis de révéler le talents des hommes et des femmes qui font la richesse du monde de la recherche française. Les nombreuses pistes ouvertes ou approfondies par ces équipes ont trouvé dans les entreprises un accélérateur d’innovation indispensable à leurs succès futurs. C’est précisément ce que le Gefluc permet depuis 1964 et le financement d’un premier microscope électronique – une véritable révolution à l’époque – : faire avancer la recherche et l’innovation en mobilisant l’énergie considérable des entreprises. Avec la prévention et l’accompagnement, le financement de l’innovation est en effet l’un des trois axes d’intervention du Gefluc et des Entreprises contre le Cancer.



Dominique Carlac’h, porte-parole et vice-présidente du Medef

La cérémonie a été conclue par Dominique Carlac’h, porte-parole et vice-présidente du Medef, qui a tenu à apporter un soutien appuyé au combat du Gefluc tout en livrant un témoignage passionnant de chef d’entreprise confirmée. Une intervention saluée par l’ensemble des participants qui a apporté au palmarès 2019 un supplément de prestige particulièrement apprécié. Tout au long de l’année 2019, le Gefluc Paris Île-de-France vous fera (re)découvrir plus en détails chacun des projets récompensés, en attendant le nouveau palmarès qui promet à nouveau d’être spectaculaire !


Jean-Jacques Doucet élu à la présidence du Gefluc Paris Île-de-France

Le Conseil d’administration du Gefluc Paris Île-de-France a élu son nouveau président à l’unanimité le 26 septembre 2018 : Jean-Jacques Doucet succède à Sabine Delpierre qui a présidé avec efficacité et humanité aux destinées de l’association pendant 3 ans.

Entrepreneur engagé pour l’intérêt général, Jean-Jacques Doucet débute sa carrière dans l’informatique en 1977, après 2 années en Afrique (Togo) au titre de la coopération technique, puis une année au CESI (Centre d’Etudes Supérieures Industrielles d’Ingénieur post-DUT).

En 1987, il se lance dans l’entreprenariat avec la création de la Sarl EDITEK à Paris (Apple Value Added Reseller). En 1992, il décide de céder dans un premier temps la gérance puis son entreprise au groupe Informatique Random (coté au second marché de Paris). 

Apres la cession de son entreprise, son intérêt se porte vers les offres concurrentes des grands systèmes d’information IBM 3270 et AS400, en exerçant des fonctions de dirigeant commercial pour des entreprises américaines.

Apres la cession de son entreprise, son intérêt se porte vers les offres concurrentes des grands systèmes d’information IBM 3270 et AS400, en exerçant des fonctions de dirigeant commercial pour des entreprises américaines.

En 1997, il quitte définitivement l’informatique et les télécom, pour se tourner vers les Services, et plus particulièrement la formation et l’outsourcing de la Relation Client. Pendant 7 ans, il prend successivement des fonctions de directeur commercial et marketing pour une filiale de la GMF (Garantie Mutuelle des Fonctionnaires), puis de DGA de la filiale française du leader mondial américain « Convergys », et enfin la responsabilité de la business unit « Revenu Generation » du n° 3 en France.

Il se forge ainsi une compétence reconnue dans la formation aux techniques marketing et dans le développement de services auprès des Grands Comptes, notamment dans le secteur « Banque – Assurance ». C’est précisément dans ce secteur d’activité que depuis 2005, Jean-Jacques Doucet a créé et développé plusieurs entreprises d’intermédiation en Assurance (ORIAS)

Son savoir-faire en vente à distance, s’appuyant sur les nouvelles techniques de communication par Internet (web call back, voix sur IP, …) lui ont permis d’atteindre une croissance exponentielle (+43%/an) pour une capacité de production de + 15 000 contrats/an, lui conférant un statut privilégié auprès des grandes compagnies.

Entrepreneur ancré dans le réel, il s’engage au Medef dont il deviendra en 2013 délégué général pour la Seine-Saint-Denis et le Val de Marne.

Concerné par tous les sujets touchant à l’engagement responsable des entreprises, il est élu président du Gefluc Paris Île-de-France en 2018 avec une mission : s’appuyer sur le glorieux passé de l’association pour porter une ambition nouvelle dans la mobilisation des entreprises dans la lutte contre le cancer.

Contact : secretariat.gefluc@orange.fr

Suivre Jean-Jacques Doucet :
Twitter : https://bit.ly/2DrEuiw
Linkedin : https://bit.ly/2R9HbZV

Projets de recherche contre le cancer 2016

Item-2016Item-Appelàprojets2016Item-2016

Madame Françoise Praz, Présidente du Conseil Scientifique du Gefluc Paris-Île-de-France, nous livre la synthèse des attributions que notre association a alloué en soutien à la recherche contre le cancer pour l’année 2016.

 

L’appel à projets 2016 du Gefluc Paris-Île-de-France
Le GEFLUC a reçu 64 dossiers recevables, soit 6 dossiers de plus qu’en 2015, ce qui démontre la notoriété croissante du GEFLUC auprès des laboratoires de recherche d’Ile-deFrance.
Le Conseil Scientifique, composé de onze membres, médecins et chercheurs ayant des compétences complémentaires, s’est réuni le 15 septembre 2016. Chaque dossier avait été préalablement évalué par deux rapporteurs, en fonction des critères préétablis par le Conseil Scientifique. Les principaux critères d’évaluation ont été les suivants : la qualité scientifique (clarté et bases rationnelles des hypothèses, originalité…) et la faisabilité du projet en tenant compte des personnels dédiés, des compétences de l’équipe, et des budgets. Les dossiers ont été classés en 4 catégories: A+ pour les dossiers incontournables, A pour les dossiers excellents, B pour les bons dossiers et C pour les dossiers ne justifiant pas de financement (quel qu’en soit la raison). Les rares cas de discordance ont été discutés collégialement lors de la réunion du Conseil Scientifique. A qualité scientifique égale, les équipes et les projets en émergence, ainsi que les projets particulièrement innovants, à l’interface entre plusieurs disciplines (biologie et physique, chimie ou mathématiques), ou portés par de jeunes collègues, ont été considérés comme prioritaires. Les membres du Conseil Scientifique tiennent à souligner la très grande qualité scientifique de la plupart des projets.
20 projets de recherche contre le cancer sélectionnés et subventionnés
Six dossiers ont été déposés par des chercheurs ayant été financés en 2015. Le Conseil Scientifique s’est prononcé en faveur du renouvellement de cinq d’entre eux, car les données acquises grâce au soutien du GEFLUC semblaient très prometteuses. En revanche, il a émis un avis défavorable pour le sixième dossier qui présentait un projet portant sur une thématique très différente de celle financée en 2015, sans expliquer le changement d’orientation et sans faire de bilan scientifique du projet financé précédemment. Deux des projets concernent le rôle de la réponse immunitaire dans l’évolution tumorale, une thématique très importante en raison des nombreux essais thérapeutiques visant à moduler la réponse immunitaire des patients, qui sont menés actuellement dans de nombreux types de tumeurs de mauvais pronostic (poumon, ORL, mélanome, rein, vessie, prostate). Un des projets concerne l’impact des perturbateurs endocriniens présents dans l’environnement quotidien, tels que le bisphénol A et les phtalates, dans le développement des cancers du sein et de la prostate, un sujet d’actualité. Un projet étudie les mécanismes impliqués dans la régénération du pancréas et le développement des cancers du pancréas, un cancer de très mauvais pronostic, puisque moins de 5% des patients sont en vie cinq ans après le diagnostic. Enfin, le dernier projet bénéficiant d’un renouvellement de subvention vise à mieux comprendre les anomalies génétiques impliquées dans l’apparition et la progression des leucémies aigües myéloïdes.
Parmi les quinze nouveaux projets également sélectionnés pour bénéficier du soutien financier du GEFLUC, plusieurs utilisent des approches innovantes et multidisciplinaires visant à identifier les mécanismes impliqués dans le développement tumoral, et à découvrir de nouvelles perspectives thérapeutiques.
Ainsi, un projet particulièrement innovant est coordonné par une pharmacienne, titulaire d’un Doctorat en Chimie organique, chercheuse de renommée internationale, travaillant à l’Institut de Chimie des Substances Naturelles du CNRS, où a été découvert un des médicaments anticancéreux les plus utilisés, le taxotère, précurseur du taxol présent dans les feuilles de l’if. Cette fois, il s’agit d’un composé de la famille des schweinfurthines, issu d’une plante tropicale, le maracanga, et qui possède des activités anti-tumorales très puissantes, en agissant notamment sur la vascularisation, vis-à-vis de tumeurs pour lesquelles il n’existe que peu d’options thérapeutiques, comme le glioblastome. L’équipe a réussi à mettre au point une technique permettant la synthèse de quantités importantes de ce composé, condition sine qua non pour envisager son utilisation à large échelle. Grâce au financement du GEFLUC, l’équipe va pouvoir poursuivre ses travaux destinés à identifier la cible moléculaire et le mécanisme d’action qui semblent être originaux, ouvrant de nouvelles perspectives thérapeutiques.
Un autre projet multidisciplinaire sera développé par un ingénieur, spécialiste de la mécanique des fluides, en étroite collaboration avec une chercheuse en immunologie, afin d’étudier les aspects mécaniques impliqués dans la régulation des réponses anti-tumorales induites par les lymphocytes T.
Enfin, plusieurs projets devraient avoir à terme un impact direct sur la prise en charge des patients. Citons, par exemple, un projet visant à développer des approches thérapeutiques combinant l’utilisation de nanoparticules de métaux lourds comme le gadolinium et les radiations ionisantes afin de sensibiliser les tumeurs aux effets de la radiothérapie, tout en épargnant les tissus sains. Citons également le projet d’une équipe qui a découvert récemment deux familles de molécules très prometteuses pour le traitement des cancers du sein dits « HER2-dépendants ». En effet, ces molécules sont actives sur les formes mutées et tronquées du gène HER2, qui sont majoritairement responsables de la résistance aux traitements actuels. De façon intéressante, ces travaux pourraient avoir des retombées pour le traitement de certains autres cancers (ovaire, endomètre, glande salivaire, estomac, cancers colorectaux) car ils possèdent, pour une partie d’entre eux, une amplification génique de HER2 qui est la cible de ces molécules.
La générosité de nos donateurs : moteur indispensable pour la recherche contre le cancer
Comme les années précédentes, les membres du Conseil Scientifique tiennent à remercier chaleureusement les donateurs pour leur générosité qui a permis de financer un nombre important de projets très prometteurs, dont les retombées sont essentielles pour la prise en charge thérapeutique des patients. L’aide du GEFLUC représente, pour ces laboratoires, une aide indispensable pour la réalisation de leurs projets de recherche.

Françoise PRAZ

Présidente du Conseil Scientifique

Vous vous demandiez pourquoi donner ?

Ne vous posez plus la question, ils ont tout simplement besoin de nous …

Grâce aux dons, le Gefluc Paris a apporté plusieurs aides sociales cette année, en voici quelques exemples :

Suite au décès de sa femme touchée par un cancer du duodénum, un père de famille avec trois enfants nous a sollicité pour faire le relais en attendant que ses droits concernant son crédit immobilier se mettent en place. Le Gefluc Paris lui a alloué deux versements de 500€ chacun.

Sollicité par l’assistante sociale d’un hôpital pour enfants que nous soutenons,le Gefluc Paris a financé l’hébergement d’une grand mère ( tutrice de l’enfant de l’enfant malade).L’enfant venant de Guyane avec sa grand mère était en hospitalisation longue durée.Le Gefluc a donc pris en charge les frais d’un montant de 750€.

Une jeune adhérente de 23 ans atteinte d’un cancer des os, ne percevant plus d’indemnités journalières et en attente d’une demande d’allocation adulte handicapée s’est rapproché du Gefluc Paris.Une aide financière lui a été allouée par deux fois,d’un montant de 500€ chacun.

La lutte contre le cancer nous concerne tous. Elle doit tous nous mobiliser. 

Soutenez nous en faisant un don en ligne afin d’aider ceux qui ont besoin de nous !

 

400 000 euros pour la recherche contre le cancer

 

Chercheurs primés Gefluc 2016

Un engagement historique contre le cancer

Le soutien à la recherche est le cœur de l’action du Gefluc Paris-Île-de-France qui a consacré, depuis sa création en 1966, plus de 6 millions d’euros à aider les chercheurs dans la lutte contre le cancer.

Soutenir la recherche contre le cancer

Dans le cadre de son appel à projets annuel, le Gefluc Paris – Île-de-France dédie, cette année, 400 000 euros à la recherche contre le cancer. Sous l’expertise de son Conseil Scientifique, 20 chercheurs ont été sélectionnés pour la pertinence et la qualité de leur projet parmi plus de 70 dossiers reçus et issus des plus grands centres de cancérologie de la région.

Le choix de la jeunesse et de l’innovation dans la recherche contre le cancer

Le Gefluc Paris – Île-de-France a fait, depuis longtemps, le choix de soutenir de jeunes équipes émergentes porteuses de projets novateurs dans le cadre de la recherche contre le cancer. Cet angle déterminant a permis de voir de belles avancées dans la lutte contre le cancer. Soutenir les jeunes équipes dès aujourd’hui, c’est construire la recherche de demain.

La lutte contre le cancer : une cause nationale urgente

Au sein de l’institut Jacques Monod, notre Présidente a tenu, lors de son discours inaugural, souligné « l’urgence de soutenir la recherche pour aboutir à des avancées déterminantes dans la lutte contre le cancer ». Une maladie qui, a-t’elle ajouté « ne cesse de gagner du terrain et qui appelle à une mobilisation urgente contre ce fléau ». Elle a ensuite remis, conjointement avec la Présidente du Conseil Scientifique, les subventions aux 20 chercheurs primés qui ont pu présenter leurs projets aux administrateurs présents.

L’importance de donner pour lutter contre le cancer

La générosité de nos donateurs est depuis toujours le moteur de notre action dans la lutte contre le cancer et particulièrement dans le cadre de la recherche. Grâce à nos entreprises partenaires, aux salariés mais, aussi à nos divers donateurs, nous pouvons agir concrètement et soutenir les chercheurs dans leurs travaux.

 

Participez à notre colloque !

colloque-pictoLe GEFLUC PARIS et CAP SANTE ENTREPRISE ont le plaisir de vous inviter au colloque

 « La santé au travail et l’accompagnement des salariés atteints de maladies chroniques et de leurs proches »

 

qui aura lieu , le Jeudi 10 novembre 2016 de 8h30 à 12h00 au sein de l’Académie nationale de Médecine – 16, rue Bonaparte 75006 Paris

(Invitations gratuites pour les 100 premières inscriptions)

PROGRAMME :

8 H 30 : Accueil : M. le Professeur Jacques ROUËSSÉ, Administrateur de l’Académie nationale de Médecine, Trésorier

8 H 45  : CHIFFRES CLES DE LA MALADIE CHRONIQUE – VIVRE AVEC LA MALADIE DANS LE MILIEU PROFESSIONNEL, M. Claude CHAUMEIL, Co-Président de Cap Santé Entreprise,

9 H 05 : DU DOMICILE A L’ENTREPRISE, Mme Sylvie HOUDANT, Directrice Générale, UNA’DOM 77,

9 H 25 : UNE ACTION DE TERRAIN, Mme Nathalie Vallet-Renart, Co-fondatrice et Directrice générale d’Entreprise et Cancer,

9 H 50 : « COMMENT LES COMITÉS D’ENTREPRISE ABORDENT LA SANTÉ AU TRAVAIL ? », M. Patrick GOBERT, Directeur du Toit Citoyen,

10 H 00 : TEMOIGNAGE : M. Pascal METTON, D.R.H,

10 H 15 : Pause

10 H 30 : CAS PRATIQUE – Crédit Mutuel IDF , M. Damien KUNEGEL, Directeur d’unité d’exploitation, Crédit Mutuel,

10 H 50 : QualiTHravail® : L’OBSERVATOIRE DES SALARIES EN SITUATION DE HANDICAP, M. Fabien VALET, Biostatisticien,

11 H 15 : MEDECINE DU TRAVAIL ET MALADIES CHRONIQUES AU TRAVAIL, M. Bernard GAÏSSET, Directeur Général, A.C.M.S,

11 H 35 : L’ACTIVITE PHYSIQUE : UN NOUVEL OUTIL D’ACCOMPAGNEMENT, M. Jean-Michel RICARD, Directeur Général, SielBleu,

12 H 00 : Synthèse et Conclusion.

 

Colloque réservé au responsables d’entreprises, PDG, DG, DRH, médecins , psychologue du travail et des organisations, assistante sociale , responsable comité d’entreprise..

Notez d’ores et déjà la date dans vos agendas et confirmez votre participation ainsi que celle de vos éventuels invités par email à

anissa.tilikete@orange.fr avant le 4 Novembre 2016 . 

Vivre avec le soleil

Le soleil est de retour, protégez vous !Prod_protect_solaire

Les maladies liées aux surexpositions solaires sont un problème majeur de santé publique. La culture du bronzage et la fragilisation de la couche d’ozone ont accru les risques de développer cancers de la peau, mélanomes, cataracte…

A l’approche des vacances d’été, informez vous grâce à notre fiche info « Soleil et cancer » . Découvrez comment vivre avec le soleil et quels sont les gestes à adopter.

web_logo_securite_solaire_w200_h135Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la sécurité solaire, nous vous invitons à consulter le site internet de notre partenaire SECURITE SOLAIRE , centre collaborateur de l’OMS en suivant ce lien http://www.soleil.info/ 

 Fiche 3 – cancer de la peau : soleil et cancer